Rendez-vous et questions au 71 903 948 / 98 772 771
Lun-Sam: 9:00 - 15:00
Close
Rendez-vous et questions au 71 903 948 / 98 772 771 contact@smilecaretn.com
La phobie du dentiste

La phobie du dentiste, couramment désignée phobie dentaire, touche au moins un patient sur trois. Affectant aussi bien les enfants que les adultes, il s’assimile à une peur pathologique du dentiste, ou un état de panique exagéré face à l’éventualité d’un traitement bucco-dentaire.

Ses origines sont diverses, et si vous faites partie des patients touchés, sachez que des solutions existent et aident à cette peur du dentiste.

phobie-dentiste
Les causes de la phobie du dentiste

Les patients souffrant de phobie dentaire peuvent être classés en trois catégories. Pour les premiers, le mal remonte à l’enfance. Il est surtout dû à des traitements dentaires traumatisants, du fait de douleurs insupportables, ou de manières plus ou moins brutales du dentiste, en raison d’un défaut de sensibilité.

Pour la seconde catégorie, l’origine de la phobie est liée à des récits traumatisants de personnes proches ayant elles-mêmes subi des traitements bucco-dentaires désagréables. Enfin, certains patients souffrent de cette phobie pour des raisons non identifiées clairement.
Différents facteurs peuvent également favoriser la résurgence du mal. Si vous êtes régulièrement soumis à des stress intenses ou à la dépression, vous êtes susceptibles de manifester une phobie dentaire. Des personnes prédisposées à l’anxiété ou à des maladies psychiques, les alcooliques et les toxicomanes sont également plus exposés.

Un mal à ne pas sous-estimer

La phobie du dentiste se manifeste généralement par des symptômes physiques, survenant en prélude d’un traitement bucco-dentaire. Accélération du rythme cardiaque, augmentation de la tension artérielle, hyperventilation, sensations d’étouffement, insomnie, crise de panique, ou vomissement sont autant de symptômes qu’on observe chez les patients qui développent une phobie du dentiste. Ceci peut même aller jusqu’à une perte de connaissance.

La peur du traitement incite la plupart de ces personnes à ne recourir au dentiste qu’en dernier ressort. Ainsi, de simples visites de routines destinées à la prévention d’affections des gencives, ou des dents, pourtant indispensables sont négligées, avec son lot de conséquences.

Comment surmonter la phobie du dentiste ?

La phobie du dentiste est loin d’être une fatalité. Du médecin dentiste aux familles en passant le patient lui-même, chaque acteur a un rôle à jouer pour aider ce dernier à surmonter sa peur.

Rôle du patient et de sa famille

Il est important que le patient lui-même prenne conscience de son mal et en parle autour de lui. Le rôle de la famille sera alors de l’aider à dédramatiser sa peur, en abordant le sujet autant que possible, afin de le convaincre de se rendre chez un médecin dentiste.

Rôle du dentiste

Dans certains cas, il suffit de paroles apaisantes, et d’explications pour convaincre le patient à dédramatiser sa peur. Mais parfois, le dentiste peut mettre en œuvre l’une des solutions préconisées par les spécialistes. Celles-ci impliquent par exemple la pédagogie par la vidéo, qui permet au patient de suivre depuis un écran, tous les gestes faits par son dentiste.

Dans les cas les plus complexes, le médecin peut envisager une anesthésie générale, avec l’utilisation du gaz Meopa, un gaz inhibant très efficace contre la phobie ou l’anxiété.

Add Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *